sportsregions
Envie de participer ?

composition equipe a XV

 

LES AVANTS

Au rugby, qui sont les « gros » ? Cette expression courante – qui n’est pas une moquerie – désigne les huit avants, c’est-à-dire les piliers (numéros 1 et 3), le talonneur (numéro 2), les deuxièmes lignes (numéros 4 et 5), et les troisièmes lignes (numéros 6, 7, et 8), par opposition aux sept joueurs des lignes arrières (un demi de mêlée, un demi d’ouverture, deux centres, deux ailiers et un arrière).

 

 

LES PILIERS

Poids moyen pour cette Coupe du monde* : 117 kg
Taille moyenne* : 1,85 mètre

Les deux piliers sont reconnaissables à leur gabarit : chargés de pousser dans les mêlées, ils sont généralement plus lourds et courent mois vite que les autres joueurs. Les piliers sont aussi plus petits que les deuxièmes ou troisièmes lignes car leur centre de gravité doit être le plus bas possible pour pouvoir pousser efficacement en mêlée.

Leur rôle consiste aussi à lever leurs coéquipiers lors des touches pour qu’ils attrapent le ballon en l’air. Dans le rugby international, la norme tourne ainsi autour de 110 kg pour 1,80 m.

* Pays concernés : Afrique du sud, Angleterre, Argentine, Australie, Écosse, France, Irlande, Italie, Nouvelle-Zélande, Pays de Galles

 

LE TALONNEUR

Poids et taille moyenne* : voir piliers

C’est habituellement le talonneur (numéro 2) qui effectue les lancers en touche. Placé en première ligne entre les deux piliers, ce joueur est au cœur de la mêlée fermée.

Sa mission est très spécifique : il est chargé de talonner le ballon pour le ramener vers son camp après l’introduction du ballon par le demi de mêlée. Les joueurs jouant à ce poste sont généralement plus costauds que les arrières car ils doivent être suffisamment athlétiques pour supporter l’épreuve de force de la mêlée fermée.

 

 

 

LES DEUXIEMES LIGNES

Poids moyen* : 119 kg
Taille moyenne* : 2 mètres

Les deuxièmes lignes (numéros 4 et 5) sont habituellement les plus grands joueurs de l’équipe. Au niveau international, la plupart approchent les deux mètres. Leur rôle est crucial car ils interviennent dans toutes les phases de conquête : ils poussent en mêlée et sautent en touche. En plus de ces missions, ils déblaient dans les regroupements pour protéger ou récupérer le ballon.

 

 

 

LES TROISIEMES LIGNES AILES

Poids moyen* : 109 kg
Taille moyenne* : 1,9 mètre

Egalement appelés flankers, les troisièmes lignes aile (numéros 6 et 7) doivent être puissants et mobiles. Ce sont généralement les meilleurs plaqueurs de l’équipe, qui tentent de tuer dans l’œuf les attaques adverses par leurs interventions engagées. Ils doivent être à la fois polyvalents et endurants car ils sont amenés à intervenir sur presque toutes les phases de jeu pendant quatre-vingt minutes.

Ils sont censés apporter leur soutien aux trois quarts dans les phases offensives.

 

 

LE TROISIEME LIGNE CENTRE

Poids et taille moyenne* : voir troisièmes lignes ailes

Le dernier des avants, le troisième ligne centre (numéro 8) est aussi un joueur de grande taille, bâti pour les plaquages. Son rôle est plus tactique que celui des autres avants car placé à l’arrière du pack sur les phases de mêlée fermée, c’est parfois à lui que revient la charge d’extraire le ballon du regroupement.

 

 

 

 

LES ARRIERES

Les joueurs des lignes arrières sont généralement moins costauds que les avants mais plus rapides.

 

 

 

 

LE DEMI DE MELE

Poids moyen* : 83 kg
Taille moyenne* : 1,77 mètre

Le demi de mêlée (numéro 9) passe la majorité de la rencontre auprès des « gros ». Son rôle est d’éjecter le ballon des regroupements au sol (rucks) en direction des autres joueurs. Souvent assez petit, il doit être très vif pour suivre de près l’action et orienter le jeu. La plupart du temps, il s’appuie sur le demi d’ouverture (numéro 10).

 

 

LE DEMI OUVERTURE

Poids moyen* : 87 kg
Taille moyenne* : 1,82 mètre

Il est le principal animateur des attaques et souvent le joueur le plus technique de l’équipe, avec ses passes et son jeu au pied. La plupart des buteurs sont des ouvreurs.

 

 

 

 

LES CENTRES

Poids moyen* : 100 kg
Taille moyenne* : 1,87 mètre

Le rôle du centre (numéros 12 et 13) est de perforer la ligne adverse soit en imposant sa puissance physique soit par ses feintes, ou par une combinaison de passes.

En théorie, il n’y a pas de physique spécifique correspondant à ce poste mais la tendance actuelle au niveau international est d’aller vers des centres d’une centaine de kilos, avec un gabarit très proche de celui des troisièmes lignes.

 

 

 

 

.

LES AILIERS

Poids moyen* : 93 kg
Taille moyenne* : 1,84 mètre

L’ailier (numéros 11 et 14), lui, est chargé de conclure les phases offensives en marquant des essais. A ce poste, la vitesse est primordiale et les ailiers sont souvent les joueurs les plus rapides de l’équipe.

Il n’y a pas non plus, en théorie, de gabarit spécifique pour jouer à l’aile. Dans les années 1990, la star néo-zélandaise Jonah Lomu, qui pesait 120 kg pour 1,96 m, a révolutionné le poste. Depuis, les ailiers surpuissants se sont multipliés au plus haut niveau, à l’image d’Aurélien Rougerie en France. Aujourd’hui, l’ailier moderne est souvent à la fois rapide et costaud.

 

 

 

.

 

L'ARRIERE

Poids moyen* : 91 kg
Taille moyenne* : 1,85 mètre

L’arrière (numéro 15) doit aussi être très rapide, notamment parce qu’il est censé apporter le surnombre pour conclure les attaques. En phase défensive, il reste en retrait pour réceptionner les coups de pied adverses : il doit donc aussi être suffisamment grand pour attraper les chandelles.

Attention à une confusion fréquente : lorsqu’il est employé au pluriel, le mot « arrières » désigne les sept joueurs des lignes arrières, et non le seul numéro 15.

 

SOURCE LE MONDE

 


toute l'association